Je ne sais pas trop par quel bout prendre cette page consacrée au théâtre d’improvisation. Certainement car dans mon esprit, son but n’est pas de présenter simplement cette activité, de nombreux sites Internet y étant déjà consacrés, mais bien de transmettre ce qu’elle représente pour moi et ce que j’en attends. A l’heure où je rédige ces quelques lignes, je n’ai que dix heures d’atelier d’improvisation derrière moi, et j’ai pu découvrir cette pratique théâtrale au travers d’un spectacle de plus de deux heures mené par des comédiens expérimentés et talentueux.

Pourtant ces dix heures m’obsèdent. Elles semblent s’inscrirent parfaitement dans la continuation de ce qui se passe dans ma vie ces derniers mois. Plus le temps passe, plus je suis intimement convaincu que tous nos choix de vie, tout ce que nous décidons de faire, toutes nos actions tant au travail que dans notre vie privée, tout s’inscrit dans une démarche homogène et cohérente gravitant autour de sa propre personnalité, de ses envies les plus intimes et de ses ambitions les plus personnelles. Le bonheur ne tombe pas du ciel emballé dans un papier cadeau avec une étiquette « Bienvenu sur Terre, et bonne chance », il se mérite. Il faut se donner les moyens d’y accéder. Suivre coûte que coûte cette démarche « homogène et cohérente », en accord avec soi-même, c’est prendre en main son destin et construire son bien-être.

C’est à l’occasion d’un questionnement sur mon activité professionnelle que j’ai intégré l’improvisation dans mon existence. Serait-il possible de mieux exprimer et de mieux exploiter ma créativité et mon goût pour certaines formes d’expression artistique, dans le cadre de mon travail ? Quoi de plus honorable que de vouloir aimer son métier, pouvoir y exprimer ses passions, ses talents ou simplement ses envies ? Quoi de plus difficile que de vouloir concilier un parcours résolument scientifique et des aspirations artistiques ou littéraires ?

Le choix de m’orienter vers le théâtre d’improvisation est né d’un questionnement de mes proches dont l’objectif était de faire le bilan sur ma personnalité et la manière dont je suis perçu par l’extérieur. « Tu es toujours calme et tu ne laisses pas beaucoup transparaître tes émotions et tes sentiments […]. Il est clair que dans le boulot il ne faut pas trop laisser se guider par ses sentiments surtout quand on est dans un poste peu créatif, mais il est quand même bon de s’en servir un peu comme moteur. En ce qui te concerne il faut que tu t’en serves puisque cela va être le noyau de ton poste futur. Pour exploiter ce créneaux, pourquoi pas prendre des cours de théâtre (pour exploiter au mieux tous les sentiments : haine, colère…). Cela te permettra de mieux utiliser la langue française avec des mots plus percutants pour définir un état d’esprit. » Pour moi ces quelques phrases étaient limpides, décisives et symboliques. Ma décision était prise, et je consacrais les trois semaines suivantes à trouver une troupe d’improvisation. Et voilà comment je me suis subitement réveillé, un soir d’octobre, au milieu d’un atelier d’improvisation.

Par nature, l’improvisation ne me ressemble pas. Ou peut-être je ne ressemble pas à l’improvisation. Vive, inconstante, non tracée, irraisonnable. Elle me paraît autant à portée de mains qu’insurmontable, simple autant que complexe. Chaque exercice d’improvisation est un obstacle qui me cache la suite du parcours, mais pour lequel je dois trouver la force de le franchir. L’improvisation, c’est se mettre à nu devant les autres, devant soi-même. Se retrouver seul avec son corps, son esprit et ceux des autres. Se dépasser pour être meilleur. Se démontrer à soi-même sa capacité d’aller encore plus loin. C’est un défi que je lance à mon caractère introverti et réservé.

Me prendre en mains
Aller jusqu’au bout de mes choix sans avoir peur
Assumer mes passions
M’exprimer
Ecrire
Ecrire jusqu’à trois heures du matin, pour ne pas perdre le fils, le temps n’a pas d’importance
Communiquer
M’ouvrir aux autres
Exploiter le meilleur de moi-même, l’offrir à autrui
Etre fier de ce que je suis, de ce que je veux
Façonner ma vie selon mes envies, tout en gardant les pieds sur terre
Communiquer ma créativité, exploiter mon imaginaire
Etre moi-même

Lundi 23 octobre 2006, 00:25.

Voir tous mes articles consacrés à l’improvisation

 

La troupe d’improvisation « Théâtre en stock » de Cergy

 

Luis

Luis

Cyril Ioana Cécile1 Fréd

Cyril           Ioanna           Cécile           Fred

Audrey Daniel Brownie2

Audrey      Daniel     Brownie

 

 

 

3 Réponses to “Improvisation”

  1. RENARD said

    bonjour,

    Je me renseigne pour rejoindre une troupe de théatre surtout tourné vers l’improvisation… La formule n’est pas top mais j’aimerais toucher à ces 2 discipline.
    J’habite sur les Mureaux et travaille sur Cergy.

    La troupe d’improvisation “Théâtre en stock” de Cergy est une piste possible.
    Qui puis je joindre pour plus de renseignements ?

    Cordialement

    Sylvain

  2. Alyanie said

    je ne savais pas qu’il y avait de l’improvisation en France… Jamais je n’en avais entendu parler avant de rencontrer des amis étrangers ! lol

  3. delphine said

    coucou rémy

    c’est la première fois que je prends le temps d’explorer ton blog et je suis vraiment très épatée. Je le lis avec un tel plaisir. Par ailleurs, les quelques vidéos (Dany se reconnaitra) sont vraiment drôles. Je me suis permise d’explorer les photos de ton mariage : vous êtes vraiment adorables et respirez l’Amour. Encore bravo. A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :