Improvisation et clown : J-5

septembre 22, 2007

Rentrée théâtrale enfin, après trois mois d’interruption. Ce soir j’ai comme retrouvé une partie de moi-même.

Lors de cette soirée de présentation des ateliers de l’année, je retrouvai Luis tel que je l’avais quitté au mois de juin. Fou, excité, enthousiaste, humain et ouvert. Avec son regard et son accent espagnol. Artiste.

« Improvisation et clown ». Quelles surprises Luis allait-il nous réserver cette année ? Lors de sa présentation, il synthétisa en quelques phrases notre travail de l’année passée, s’appuyant sur les photos du spectacle du mois de mai, puis dévoila le fil conducteur de l’année à venir : travailler et façonner un personnage. Son personnage. Et creuser, creuser encore, apprendre à improviser avec ce personnage.

L’impatience me dévore. Cette nouvelle porte ouverte me tend les bras, je veux m’y engouffrer à corps perdu. Faisant d’incessants allers-retours entre mon cœur et mon âme, l’enthousiasme du bonheur retrouve un nouveau souffle, entraînant dans son sillage celui de l’écriture. Je prend conscience d’un point commun évidant me liant à Luis, lui qui m’a prit la main et m’a apprit à marcher sur le chemin du théâtre. C’est celui de mépriser la monotonie et la répétition.

Evoluer, faire mieux, apprendre. Etre meilleur, jour après jour, grâce à l’improvisation. Non pas être meilleur que l’autre mais, grâce à lui, en improvisant ensemble, être meilleur que celui que l’on était la veille.

On va se régaler.

4 Réponses to “Improvisation et clown : J-5”

  1. fred said

    J’expliquai dernièrement à je ne sais plus qui.. que nous prenions plaisir à nous voir hors du contexte « théâtre ».
    Cependant le plaisir que je ressens à improviser avec vous tous, à échanger, à délirer sous les projos, est un tout autre « kif » qui m’est devenu indispensable…
    On le savait avant, qu’il y avait toute sortes de plaisirs (heureusement !) mais aintenant qu’on a découvert celui-là…
    A jeudi mon mimi..

  2. Nolive said

    C’est toujours un plaisir de te lire Remy, et comme je comprends ce sentiment de joie et d’euphorie lors de la reprise. Les petits lapins du sud ont egalement fait leur rentree et je me retrouve completement dans l’exaltation que tu decris de pouvoir jouer a nouveau, mais egalement de retrouver mes camarades et toutes les equipes avec qui nous auront de nouveau le plaisir d’echanger cette passion qui nous anime: l’improvisation. Ou plus simplement, redevenir une fois encore de grands enfants 🙂

  3. guybrush said

    Fred : jouer à tes cotés est un grand plaisir. Lors des ateliers d’une part, mais aussi lors de nos deux représentations affrontées main dans la main. Bisous

    Nolive : merci pour ta fidélité et tes encouragements. Donne-moi régulièrement de tes nouvelles.

  4. Bon…. je ne serais pas aussi dythirambique… Je pense que notre cher « Guybrousch »… (avec l’accent… ;o) ) exagère un peu…
    Hé, « Guybrouscht » il y a plein de truc super bien ailleurs… Mais… quand on est bien… hé bé … on est bien… et on reste… mais on n’est pas les meilleurs… tout simplement on est bien… et punaises… keskoné bien… Hein?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :