Théâtre : « Le tourbillon de la vie »

juin 24, 2007

Je n’avais à l’origine pas très envie de venir, à ce spectacle. Eprouvé par cette semaine de travail, trois sorties successives dont deux qui nécessitaient le trajet jusque Cergy, et la préparation de mon spectacle de dimanche. Mais je serais passé à coté d’une si belle soirée !

Que de travail depuis ce jeudi soir où j’avais assisté au premier filage du spectacle de fin d’année du groupe de Théâtre en stock de Pierre Guillen ! Je reconnaissais ces comédiens côtoyés le temps d’une soirée, et en même temps ils avaient tant évolué… Les textes de la pièce présentée, « Le tourbillon de la vie », avait mûri. Il avait gagné en fluidité, en cohérence, en consistance.

Un grand plaisir donc que de (re)découvrir ce travail, cette pièce attachante qui met en lumière, au travers de personnages variés et très colorés, les grands moments d’une existence. Vie, mort, déclaration d’amour, jalousie, adolescence et vieillesse… En proposant une succession de scènes courtes, « Le tourbillon de la vie » met en valeur les comédiens dont chacun à sa manière a su apporter une personnalité, une interprétation, et le texte, drôle et incisif. Du rire, car deux facettes de l’humour émergeaient de la pièce. D’une part l’humour de l’écriture en elle-même, et d’autre part l’humour qui jaillit de chaque comédien en situation de théâtre et d’où émerge à un moment ou un autre une profonde vérité, une grande humanité.

J’ai été ému aussi car ce tourbillon, c’est aussi ceux qui partent, ceux que l’on a aimés tout en regrettant de ne pas leur avoir suffisamment dit. Ainsi ce vieillard en fauteuil roulant qui, au soir de sa vie, s’apprête enfin à dire « je t’aime » à celle qui s’occupe de lui depuis tant d’années. Ou cette rayonnante jeune femme dont les yeux brillent de tristesse car son père disparaît, le jour de son mariage.

Il y avait, dans le regard de chaque comédien, pendant le spectacle et bien plus encore lors du salut final, le scintillant éclat d’une grande aventure. Cet instant magique de théâtre, du premier rang d’où j’avais assisté à la représentation, j’avais la sensation de le partager avec eux. Peut-être un peu plus que celles et ceux qui, dans le public, n’ont jamais vécu ces moments de scènes. Car le théâtre peut se raconter. Il peut se transmettre de bouches à oreilles, il peut être écrit avec passion. Mais au final rien ne vaut autant que de le vivre, tout simplement.

Bravo à tous…

2 Réponses to “Théâtre : « Le tourbillon de la vie »”

  1. Pierre GUILLEN said

    Merci pour ces éloges mais surtout merci d’avoir vécu ces moments forts de la vie, avec nous…

  2. coativy adélaïde said

    Un grand merci, tout simplement…
    Ce fut un réel plaisir de lire ces qques lignes.
    à bientôt
    Adélaïde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :