BD : « Chevaliers dragons » Ange – Dohé

avril 16, 2007

Chevalierscouverture

Alors qu’une épidémie mortelle décime la population d’une cité, les autorités religieuses décident de condamner les mourants et de mettre feu aux quartiers touchés par la maladie. En décidant d’aller secourir sa petite soeur, Alatea est prise en chasse par des soldats. Durant son parcours Alatea fait la lumière sur la légende de sa grand-mère dont le récit rapporte l’existence d’un dragon responsable de la maladie. Alatea serait-elle l’héritière d’une lignée de chasseurs de dragons ?

« Chevaliers dragons » est une variation de la série d’héroic-fantasy imaginée par Anne et Gérard Guero sous le pseudonyme d’Ange, « La geste des chevaliers dragons ». Cette collection ayant vu la collaboration de nombreux dessinateurs compte aujourd’hui cinq albums. Avec « Chevaliers dragons », Ange a souhaité tendre la main vers un auteur adulé dans son pays, la Corée et connu sous le nom de Dohae (Dohé). Les fidèles de la série sont manifestement déçus devant cet « hors série » surprenant en de nombreux points, dont le scénario n’apporte rien de neuf par rapport aux cinq tomes déjà parus, mais c’est avec une ignorance totale de « La geste des chevaliers dragons » que j’ai découvert avec beaucoup de plaisir cet album si attachant.

Sans avoir une grande passion pour les mangas, c’est avec beaucoup de curiosité que nous suivons Dohé ouvrir les portes de la bande dessinée coréenne, le « manhwa ». Les traits qu’adopte l’auteur pour ses personnages sont clairement du style asiatique et d’une grande finesse mais sans tomber dans la caricature qui souvent déçoit dans ce style de dessin. L’agencement des vignettes, la manière de cadrer les scènes et surtout l’alternance des colorations au fil du récit donnent à l’album une saveur peu commune. Voilà pour la forme. Concernant le fond, le scénario n’est certes pas d’une originalité révolutionnaire et il faut savoir s’ouvrir au spécificités de l’héroic-fantasy, mais placé dans l’atmosphère exotique de Dohé le thème des Chevaliers dragons dégage une certaine poésie : quelques pages où se mêlent beauté et violence, dans une économie pudique de dialogues inutiles.

Voici donc un bel album à découvrir, dont l’originalité réside principalement dans le travail d’un auteur coréen dont l’apport artistique est lumineux. Une rareté.

Chevaliers5

Chevaliers2 Chevaliers4 Chevaliers1


Chevaliers3

Une Réponse to “BD : « Chevaliers dragons » Ange – Dohé”

  1. phuong57 said

    Je ne suis pas experte en BD, donc pas en mesure de repérer la catégorie dans laquelle classer Chevaliers dragons, mais c’est une très belle BD. Je suis toujours très sensible au graphisme des BD, à l’utilisation des couleurs, au soin apporté au détails, au paysage et à l’agencement de l’espace de la page. Dans cette optique, cette BD est très agréable. Après, c’est sure que la trame de l’histoire est un peu mince, et à peine on y entre qu’on est déjà à la sortie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :