Figurines – Officier d’artillerie de la Garde Impériale 1808-1815

novembre 1, 2006

Officier 1

Et hop ! Un dernier coup de pinceau par-ci, un dernier coup de pinceau par-là, et voilà une dernière figurine qui rejoint ses petits camarades dans la vitrine du salon… Enfin pour peu de temps puisqu’elle est destinée à mon vénérable client, dont il fera l’acquisition pour la presque modique somme de 120 euros.

Quel plaisir intense que d’observer, à travers la vitre, une figurine fraîchement terminée. Prendre du recul, se féliciter de telle ou telle réussite, reconnaître tel ou tel petit défaut. C’est bien là le moment le plus agréable de la peinture d’une figurine : ces quelques minutes d’observation la miniature étant tout juste exposée.

A bien l’observer, meritera-t’elle toutes les attentions des juges lors du concours de Sèvres les 18 et 19 novembre prochains ? En toute objectivité (non sans une certaine dose d’auto-satisfaction à vrai dire) je pense que…. Oui. Ben quoi, à force de discussions avec les number one de la figurine en France, j’ai suivi tous les conseils qui m’ont été si gentillement donnés. « Force tes ombres », « Force tes clairs », « Soigne tes décors », « Continue, je suis sûr que tu peux faire des belles choses ».

L’avantage lorsque l’on n’a pas assez de temps pour se consacrer corps et âme à une passion, pour la seule raison d’en avoir bien d’autres à satisfaire, est de ne pas avoir constamment la tête dans le guidon. Prendre du recul, faire le vide, ne plus y penser, revenir sur le sujet l’esprit clair, voilà la clé de la réussite et de l’innovation. Aujourd’hui à mes yeux, prendre un pinceau pour peindre une figurine, c’est un peu comme enfiler son tablier et s’atteler à la création d’une nouvelle recette de cuisine (à la façon petit plat mijoté) :

« Avant la peinture, commencer par travailler la position du personnage sur le socle, prévoir le décor et faire un essai à blanc. Débuter la peinture par le visage qui est le « centre névralgique » du sujet (compter trois heures de travail minimum). Laisser reposer. Appliquer les grands ensembles de couleurs sur les grandes surfaces. Ne pas avoir peur d’utiliser au moins deux couches de base déjà contrastées pour amorcer les ombres et les clairs. Travailler les ombres, en finissant les mélanges avec du noir, travailler ensuite les clairs, en finissant les mélanges avec du blanc, revenez sur les endroits de dégradé pour refondre les couleurs. Attaquez les petits détails qui font toute la saveur du sujet. Préparer le décor, saupoudrez d’herbe synthétique sans négliger sa mise en couleur, coller délicatement la figurine sur son support en contrôlant la cohérence de sa posture. Servir bien sec. Souriez, c’est terminé ! «  (ça fait juste 60 heures que je suis au fourneau…)

Rendez-vous le 19 novembre pour la remise des prix !!!

Officier 3 Officier 4 Officier 5 Officier 6

2 Réponses to “Figurines – Officier d’artillerie de la Garde Impériale 1808-1815”

  1. Très réussie la figurine, bravo…
    C’est bien de regarder le travail accompli et de se dire: c’est moi qui l’ai fait!!
    Au fait, l’histoire de labelleamoureuse a commencé…
    A bientôt l’Android

  2. serge said

    beau travail Remy
    plaisir de voir un personnage si bien fait
    le reste est aussi super
    felicitations
    je commence moi aussi par quelques unes peintes par moi
    si ça t interesse va voir
    sergecalpe.blogspot.com
    bientot les figurines historiques y seront
    A +

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :