Cinéma – « Je vais bien, ne t’en fais pas » de Philippe Lioret

septembre 26, 2006

Affiche Je vais bien

Je prends rapidement mon petit carnet de notes et un stylo dans le tiroir pour griffonner quelques lignes et mettre rapidement au placard l’angoisse de la feuille blanche…

Ce n’est pas tant sur le film en lui-même que je souhaite m’exprimer mais bien davantage sur l’incroyable Mélanie Laurent qui interprète le rôle principal de ce film réalisé par Philippe Lioret.

Concernant le film à proprement parler, juste et intimiste, il m’a littéralement absorbé. Certains vont adorer, d’autres vont sans aucun doute le trouver dénué de tout intérêt et préféreront voir un bon « Pirates des Caraïbes 2 » (que j’ai par ailleurs aussi été voir au cinéma très volontiers…). Question de goûts et de sensibilité : il faut aimer les films façon « tranche de vie », les films d’acteurs et de sentiments. En un mot ce qu’on appelle communément un « film de gonzesse ». Quoique la mienne aurait détesté. Enfin bon passons…

Le film prend toute son ampleur par la brillante interprétation de la jeune actrice. Immédiatement juste et crédible, Mélanie Laurent emporte littéralement le film. Jouant sur tous les registres en gardant une excellente cohérence d’ensemble sur son personnage, elle représente la jeune femme que l’on a tous connue, à 15 ans ou à 20 ans, comme copine, comme amie, comme confidente, celle dont on est tous tombés amoureux au moins une fois dans sa vie. Tant de justesse et de charme suffisent à donner au film tout son intérêt.

Kad Merad - Mélanie Laurent

Chapeau bas à Kad Merad également, habituellement plus connu au sein de son duo comique « Kad et Olivier », qui interprète le père de Mélanie Laurent. Ce qui est assez amusant c’est de lire, dans les premières scènes du film ce regard si particulier de l’acteur, qui semble annoncer à tout moment une plaisanterie, un fou rire… Et pourtant le comédien surprend. Juste et sobre, il mène son personnage de A à Z avec beaucoup de talent.

Kad Merad

Voilà, j’ai adoré. Sans vouloir être trop « mélo », j’adore les films qui traitent des relations entre les gens, qui remuent nos sens, nous remémorent la richesse et la profondeur de nos relations et de nos sentiments. Comme dans ce film, c’est souvent dans la tristesse, dans l’épreuve et la douleur que notre fragile humanité brille. Certains trouvent cela insipide et pleurnichard, moi j’adore. Merci Mélanie.

 

2 Réponses to “Cinéma – « Je vais bien, ne t’en fais pas » de Philippe Lioret”

  1. amandine said

    je suis tout a fait d’ accord avec toi. des le debut la scenographie nous absorbe avec toutes ses emotions et même si certains critique une  » lenteur » je trouve justement que plus on avance plus on simplique .TOUTE une sensibilité qui ma touché profondemment et qui boulverse.et magnifiquement jouer , kad aurait pu faire une petite blague a la fin histoire de casser le coté drame mais il est telement bon quand il est triste et enfin une actrice epanouie naturelle spontanée qui saproprie un role a mutiple facette sans artifice .Tout ca rythmee par celui ki creer tout le fil conducteur du timbre dramatique de du son : aaron boulversant je te conseille lalbum pur evasion

  2. guybrush said

    Bonjour Amandine,
    Merci beaucoup pour ton passage ici, et surtout pour avoir pris le temps de rédiger un commentaire sur ce très beau film. Je l’ai vu au cinéma il y a plus d’un an et encore aujourd’hui j’y repense régulièrement. Au plaisir de te recroiser ici ou ailleurs,
    Amitiés cinématographiques
    Guyb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :