BD – Dédicace Virginie Augustin pour « Alim le tanneur »

septembre 17, 2006

 

Le vent de l'exil

18h30. Je reviens tout juste du festival des éditions Delcourt à Paris Bercy où j’ai pu, après environ 3 heures d’attente, approcher Virginie Augustin et obtenir une dédicace pour la BD « Alim le tanneur ».

« Quoi ? 3 heures pour une dédicace ? Mais t’es un malade toi ! » me direz-vous… Attendez je replace les choses dans leur contexte : vous me croiriez si je vous disais que des gens attendait depuis 9 heures ce matin ?

Alors voilà, je suis arrivé vers 14 heures, pour une séance prévue ½ heure plus tard… Il y avait là une bonne vingtaine de jeunes (je les appellerai « les campeurs »), d’apparence tout à fait charmants, et qui avaient, je l’ai compris peu après, déposé tous leurs sacs à dos par terre pour « réserver leur place ». Peu après mon arrivée un responsable du magasin organisateur annonça qu’il fallait « s’organiser » et faire une seule et unique queue, suite à quoi un lymphatique mouvement de troupe eut lieu, me plaçant environ à la moitié de ladite queue… Au bout d’une heure d’attente, un des campeurs me fit comprendre que je n’avais moi-même pas campé et par conséquent que je n’avais pas ma place devant lui. Va pour lui laisser la place. Puis un deuxième campeur me fit la remarque, et puis c’est avec tout le groupe que je m’accrochai… Bref au final j’ai dû laisser passer peut-être dix personnes devant moi.

Bien. Ceci étant dit, je suis tout à fait d’accord, sur le principe du « premier arrivé premier servi », c’est logique. Si une personne m’avait dit « Ecoute, je suis là depuis 13h30, je pense que j’ai le droit de passer devant toi », je lui aurais laissé la place avec plaisir. Par contre, qu’on me dise « Moi j’attends depuis 9 heures ce matin et j’ai mis mon sac pour garder la place toute la journée », je trouve cela un peu effarant. Chers campeurs de la BD, je vous parle : personnellement je refuse de rentrer dans votre folie, ou sinon j’aurais dû planter ma tente la veille sur le cour St Emilion (les tentes Decathlon 2 secondes font fureur à Paris en ce moment…). Remarquez l’heure d’arrivée des gens « normaux » (moi…) pour cette dédicace : à partir de 14 heures !!!… Ce qui démontre que pour arriver les premiers, 13h45 aurait suffi… Voilà, c’est un constat simple, et moi-même je suis passionné de BD, je suis passionné par « Alim le tanneur », mais moi je ne plante pas mon sac devant la table au crépuscule. Je trouve par ailleurs que ça ne donne vraiment pas envie aux néophytes ou aux personnes qui passaient ici par hasard de venir se faire dédicacer.

Enfin, enfin, enfin… Cela ne gâche en rien ma rencontre avec Virginie Augustin, un petit bout de femme pleine d’humour et d’énergie (Virginie, si tu me lis…merci pour ta visite sur le blog !!! ;)) Allez, on attend avec impatience le troisième volet de cette série très attachante et pleine de poésie…

Dédicace Augustin

Une Réponse to “BD – Dédicace Virginie Augustin pour « Alim le tanneur »”

  1. thieu75 said

    Salut rémy, c’est Virginie🙂

    Et non, ce n’est que moi, ton p*** de c****** que tu aura reconnu !!!

    Tu parais bien courageux pour attendre une dédicace, aussi mignone soit elle.
    bon, faudra que tu m’initie à la BD
    Bises
    M.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :