Dessin – Le plein s’il vous plaît…. de technique

juillet 16, 2006

Une semaine s’est écoulée depuis mon dernier post et manifestement personne n’est très inspiré pour me laisser un petit commentaire… Alors pour mettre tout le monde au courant je reprendrai la réponse faite à ma sœur qui s’est étonnée : « Ah bon on peut laisser un message sur ton blog ?!!! » Et bien oui vous pouvez laisser un message, et pour ceux qui seraient fâchés avec l’anglais, ça se passe tout en bas dans l’encadré « leave a reply » (littéralement laisser une réponse). Ceci étant posé, place à l’art niak ! :

Voici un dessin que j’ai réalisé à partir d’une photo prise sur une usine désaffectée par une collègue de travail (merci Manmande). Quand on a vu cette photo, Armande a trouvé que cette photo avait un certain cachet, et j’étais plutôt d’accord, j’ai donc décidé d’en faire un sujet de dessin. Comme quoi le boulot peut être source de plaisir… enfin toute proportion gardée !

Pompes à fioul

J’ai commencé par imprimer la photo en noir et blanc de manière à faciliter le repérage des ombres et des lumières. Le premier travail a été de placer les deux objets principaux au bon endroit et dans la bonne orientation, ce qui demande une grande concentration, une observation précise des dimensions relatives des objets et quelques bons coups de gomme. La réalisation de l’esquisse m’a bien pris deux ou trois heures, mais c’est une étape cruciale pour le reste du dessin puisque qu’un objet mal placé ou mal proportionné ne peut plus être retouché une fois travaillé ! Comme je l’avais décidé auparavant, je souhaitais concentrer mon travail sur les crayons clairs. Et mes lectures sur les techniques de dessin m’ayant ouvert les yeux sur la place prépondérante des hachures, je me suis lancé dans cette technique. Les hachures permettent de donner une texture, une consistance aux objets. En travaillant l’orientation des hachures et la profondeur des « valeurs » (c’est-à-dire les nuances de gris), on obtient les effets de volumes désirés. J’ai tout de même utilisé les crayons gras pour travailler les ombres, mais je me rends compte une fois de plus de la difficulté de leur emploi. Je pense que mon papier à dessin est trop « rugueux », ce qui amène à ce résultat d’aspect granuleux surtout observé sur les parties sombres : un achat de feuilles plus lisses s’impose.

Je rajoute qu’il m’a fallu des heures de patience pour obtenir ce résultat. Je pense avoir fait un pas en avant et cet exercice sur les hachures laisse entrevoir un long travail d’apprentissage et de progrès. On peut difficilement trouver plus motivant comme situation ! To be continued…

Pompes à fioul

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :